Séjour Linguistique et Pédagogique à Londres

LE  LYCEE  DE  MIREPOIX  A  LA  DECOUVERTE  DE  LONDRES

 

                                        Les lycéens devant la " National Gallery "

 

 

Ils étaient cinquante et un devant le lycée de Mirepoix, en ce dernier dimanche de mars. Le car a pris la route à midi exactement, direction Londres. Long trajet de plus de 1200 km qui n’a pas entamé l’enthousiasme de leur jeunesse. Routes, autoroutes, ferry by night et encombrements londoniens ? Qu’importe ! Accueillis en fin de journée le lundi, vite installés dans les familles hôtes à Lewisham, ils ont dormi à poings fermés pour être sur le pont dès six heures le lendemain. Au programme, des visites et des balades. La Tour de Londres et ses fameux corbeaux protecteurs de la monarchie, les joyaux de la Couronne, une plongée dans l’histoire de la royauté britannique prolongée par les animations du London Dungeon, particulièrement réalistes et unanimement appréciées. Ensuite ? Oxford et ses collèges, la maison de Shakespeare. Puis les musées Tate Modern et Tate Britain, art contemporain, installations et œuvres plus classiques. Un passage obligé devant le portrait d’Ophelia peinte par Sir Millais. Beaucoup de flâneries dans les parcs investis par de nombreux promeneurs, découverte de la faune variée qui y cohabite avec les humains : beaucoup de volatiles et d’attendrissants écureuils gris qui viennent manger dans la main des badauds. D'autres découvertes le long de la Tamise, le nez au vent, dans le kaléidoscope de la métropole : bâtiments anciens, Westminster, Big Ben, Buckingham Palace, Trafalgar Square, Piccadilly Circus,... mais aussi les gratte-ciel vertigineux, the Shard, One Canada Square également dit the Canary Wharf, the Gherkin (nommé le Cornichon en référence à sa forme)... Immersion dans le melting pot britannique et déambulations au contact d’une foule bigarrée, ici un poète à louer, plus loin un tapis de poèmes, devant la Tate un musicien offre de l’East London blues... Constat que les différences enrichissent. Après-midi shopping à Camden Market et visite guidée du Shakespeare's Globe. Dîner dan un Fish'n'chips, of course. Soirée de clôture exceptionnelle :  " le  musical "  « The Phantom of the Opera », texte français de Gaston Leroux adapté pour la scène et joué depuis trente ans  : deux heures trente d’un spectacle formidable dans un lieu magique : Her Majesty’s theatre, à Haymarket. Une dernière promenade dans la ville illuminée et bruissante avant de regagner le car. Un peu de fatigue, quelques ampoules mais surtout un émerveillement dont l’écho s’est prolongé fort tard. Retour paisible sous la conduite d’Alex, the very important driver, qui a piloté le groupe avec une bonne humeur constante et un professionnalisme remarquable. Les objectifs visés ? Montrer d’autres horizons, stimuler des appétits. Le bilan ? Des yeux brillants et l’envie de repartir. C’était trop court...
Modifier le commentaire 

par admin cite-scolaire-mirepoix le 06 avr. 2017 à 22:35

haut de page